Taton rouge Maitresse SM

Quels sont les critères pour incarner une maîtresse SM compétente ?

Un peu moins répandue que la domination masculine, la domination féminine dans le domaine du BDSM est une pratique qui fascine. Si vous aussi vous vous sentez capable d’endosser le rôle d’une maîtresse dominatrice, il vous faudra remplir quelques critères spécifiques pour être performante. Découvrez ici comment révéler et utiliser au mieux le potentiel de domina qui sommeille en vous.

Suivre une formation et se procurer le matériel adéquat

Si vous êtes débutante dans le monde du sadomasochisme, la meilleure chose à faire pour atteindre votre objectif est de vous faire encadrer par des professionnels du domaine.

L’importance des formations

Vous pourrez ainsi découvrir les pratiques les plus sûres pour vos débuts et trouver celles avec lesquelles vous avez le plus d’affinités.

Vous en apprendrez également plus au sujet de l’importance du consentement et de la sécurité lors des séances avec les soumis. En plus de cela, vous pourrez être plus amplement renseignée sur les codes et normes qui régissent les relations dominante-soumis. Pour vous faire former au rôle de maîtresse SM, vous pourrez choisir une formation en ligne qui offre une certification ou vous rapprocher d’une dominatrice professionnelle.

Le matériel

Cage de chasteté

Une bonne dominatrice se doit d’être prévoyante pour éviter toutes sortes de déconvenues qui pourraient survenir. Pour remplir ce critère, il est donc impératif de préparer vos séances avec votre ou vos soumis. 

Les accessoires et l’endroit où vous pratiquerez sont des éléments très importants qui contribuent au bon déroulement des séances. Les accessoires sont ces petits objets qui vous aideront à procurer du plaisir à vos dominés ou au contraire, à leur infliger des sévices. Les outils les plus utilisés par les dominatrices femmes sont notamment :

  • le fouet ;
  • les menottes ;
  • la cage de chasteté ;
  • le bandeau ;
  • la tapette ;
  • et la laisse.

Avant de pouvoir vous en servir sur vos soumis, il est recommandé de vous exercer seule au maniement de ces outils et de savoir comment les entretenir.

Faire passer la sécurité avant tout

Pour pouvoir avoir une totale confiance de la part de votre dominé, il est indispensable de définir au préalable des termes et codes de sécurité. Ils serviront principalement à mettre un terme à la séance dès que vous sortez un peu trop de la zone du confort du soumis. Pour cette raison, la communication est un critère crucial dans la pratique de la domination.

Une petite astuce est de toujours avoir à portée de main un verre d’eau et une paire de ciseaux en cas de perte de connaissance ou de liens trop difficiles à dénouer. De votre côté, vous aurez à prendre un grand soin de vos accessoires pour qu’il n’y ait aucun risque de contamination ou d’infection.

Être à l’aise dans votre rôle

S’il y a bien une chose qui caractérise le personnage de la domina dans le BDSM c’est la confiance en soi. Une bonne maîtresse a l’obligation de savoir se montrer forte et ferme envers ses dominés, c’est à elle de dicter le ton.

Pour vous aider à endosser ce rôle plus aisément, ne négligez pas votre habillement. Le cuir et le latex doivent être les matières principales de vos tenues lors des séances, car ce sont des textiles qui inspirent naturellement le respect et la sensualité. Soyez sûre de vous et ne vous laissez pas marcher sur les pieds, car c’est vous qui êtes maîtresse de la situation.


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.